Un jour, un dieu décida de descendre sur terre et de prendre la forme d’un homme affamé.
C’est ainsi qu’il alla dans une forêt pour se rendre compte de la capacité des animaux à survivre dans les bois.
À sa vue, toutes les bêtes résidant dans la forêt lui ramenèrent de la nourriture.
Tous avaient un présent pour lui, à l’exception du lapin.
Il eut beau faire tout ce qu’il pouvait, il ne réussit pas à trouver de la nourriture pour l’homme affamé.
Tous les animaux commencèrent à se moquer de lui.
Et le lapin, triste, voulait par-dessus tout lui venir en aide.
C’est alors qu’il demanda à ce qu’on allume un feu.
Et il décida d’offrir sa propre vie, sa propre chair, en se sacrifiant dans le feu.
Le dieu fut très ému par cet acte et décida de lui sauver la vie.
Puis, en récompense, l’envoya habiter sur la Lune.
Depuis, on dit qu’il y a un lapin alchimiste sur la lune qui s’affaire jour et nuit à piler l’élixir d’immortalité dans son mortier.

C’est l’histoire d’une double culture, d’un héritage traditionnel chinois et le plaisir du goût francais d’une volonté de faire découvrir une autre conception de l’aliment, à travers une cuisine dite préventive en appliquant la diététique chinoise.

En Chine, manger veut dire bien plus que simplement remplir un estomac ; la nourriture est toujours chargée d’importance et de sens. Les mets présentés aux divers célébrations ont leurs symboles et interprétations.

Les soupes médicinales de ma mère, les noix que ma grand mère me donnait bon pour le cerveau, les contes racontés par mon oncle, la poésie des légendes, tout cela ont contribués à ma passion pour l’univers de la philosophie chinoise.

Pratiquante d’art martial et buveuse de thé, c’est avec amour et fierté que je vous fait partager un univers passionnant et intelligent, une philosophie et habitude de vie qui perdurent au travers des siècles.

Ici, un peu de théorie, des histoires pour vous faire rêver, et des saveurs pour vous faire plaisir!

Merci d’être passé 🙂
Joséphine